ABONNEZ-VOUS À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Pour suivre nos actualités et nos analyses de marché

Terre d'Epargne
Comprendre la finance Anticiper les tendances de marché Gérer son patrimoine
Environnement

ISR: pourquoi les Français aiment tant leurs forêts

Investir dans une forêt procure de nombreux avantages fiscaux et patrimoniaux.
Août 2021

Terre d'Epargne

Les forêts font la fierté des Français. Ils sont nombreux à rechercher quelques hectares pour leur usage personnel, ou des surfaces plus étendues pour une exploitation patrimoniale. Outre ses vertus écologiques, la forêt présente d’importants avantages fiscaux et patrimoniaux.

Les forêts couvrent 31% du territoire hexagonal et sont, aux trois quarts, détenues par des propriétaires privés. Les forêts françaises attirent les investisseurs. Selon l’indicateur 2020 du marché des forêts en France, enquête annuelle menée par la Safer et la Caisse des dépôts, le prix des surfaces de plus de 25 hectares a progressé de près de 40% (inflation déduite) en un an.

La forêt, un outil de diversification du patrimoine

Ce n’est pas le caractère lucratif des forêts qui séduit. Les coûts d’entretien sont importants et il faut s’assurer contre les risques d’incendie et de tempête. Certes, certains propriétaires augmentent leurs revenus en louant aussi leurs bois pour la chasse. Et malgré tout, le rendement moyen estimé des forêts ne dépasse guère les 1 à 2%.

Pourtant, l’engouement des Français pour leurs forêts ne se dément pas. Depuis 2017, le nombre d’hectares faisant l’objet d’une transaction dépasse les 130 0001. Un record. Bien sûr, la fonction écologique des arbres, puissants capteurs de carbone, constitue une bonne raison de s’intéresser aux forêts. Sur le plan patrimonial, le caractère stable et rassurant des bois séduit les investisseurs. Ils savent aussi qu’il faudra souvent plusieurs générations pour tirer pleinement profit d’un arbre planté aujourd’hui.

En outre, la forêt, au même titre que l’or, l’art ou les vignes, constitue un actif tangible pour diversifier son patrimoine. Cela permet de ne pas cantonner ses investissements à l’immobilier bâti et aux marchés financiers.

Investir dans une forêt offre des avantages fiscaux significatifs

Pour les investisseurs fortunés, la forêt procure aussi de très significatifs avantages fiscaux. En premier lieu, elle n’est pas soumise à la taxe foncière. Ensuite, elle est assujettie de façon très légère à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI): seul le quart de sa valeur est pris en compte pour calculer le patrimoine immobilier imposable du contribuable.

Enfin, quand une forêt est transmise à des héritiers, celle-ci profite d’un abattement fiscal. Seul le quart de sa valeur est pris en compte lors du calcul des droits de succession. En contrepartie de ce régime de faveur, les propriétaires doivent s’engager pour un minimum de trente ans dans un plan de Gestion Durable de leur Forêt (GDF). A ce titre, ils ont l’obligation de couper régulièrement leurs arbres les plus anciens, et d’en replanter de nouveaux. Ainsi gérée, la surface forestière du territoire ne se dégrade pas. Surtout, les arbres jeunes captent le carbone de façon beaucoup plus puissante que les arbres matures, et cela contribue à préserver l’environnement.

L'essentiel à retenir

  • Les Français aiment investir dans la forêt et les transactions en la matière se multiplient.
  • Une forêt est un actif stable et rassurant. Il permet aux investisseurs de diversifier leur patrimoine et de se projeter sur plusieurs générations.
  • Investir dans une forêt confère en outre d’importants avantages fiscaux.
Recevez les dernières actualités liées à la gestion de patrimoine S'abonner à la newsletter