I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Institutionnels & Entreprises?

Allocation d'actifs stratégique et tactique

Mars 2020

Démystifier le "market timing"

Il est extrêmement difficile d'essayer d'anticiper ses investissements pour tirer parti des fluctuations du marché. C'est une approche qu'il vaut mieux éviter si vous ne disposez pas des bons outils.

En théorie, la stratégie est attrayante. En anticipant une évolution des marchés financiers, qu'il s'agisse de vendre des actifs avant une brusque baisse ou de les acheter juste avant une forte hausse, les investisseurs ont la possibilité de récolter d'importants bénéfices.

Malheureusement, pour une majorité d'investisseurs cette tactique, appelée « market timing », n'est pas toujours payante. C'est une chose de gérer activement un portefeuille de façon stratégique, mais c'en est une autre de prendre des risques sur la base de sa propre intuition quant à l'évolution du marché à très court terme.

Sous sa forme la plus extrême, le "market timing" s'apparente au black jack, dont tout l'art consiste à savoir précisément quand dire « carte » ou « reste » pour battre le donneur. Si vous n'êtes pas un joueur particulièrement doué, plus vous jouez, plus les chances de battre le donneur sont pour le moins négligeables.

Des études ont ainsi démontré qu'il pouvait être dommageable pour votre santé financière à long terme de tenter d'anticiper l'évolution du marché.

Les «bulls» et les «bears»
Marchés haussiers et baissiers de ces 40 dernières années: Indice S&P 500
volatilité nombre de mois

Source: Bloomberg, Standard & Poor’s, JP Morgan; les données indiquées s’appuient sur l’évolution des cours et couvrent la période du 31.12.1972 au 31.12.2019

Plusieurs études indiquent en effet que l'un des principaux risques du "market timing" est le coût des sommes non investies, même sur de courtes périodes.

Une récente étude menée aux États-Unis1 a ainsi démontré que pour USD 100 000 investis et placés dans un fond en actions américaines de 1996 à 2016, le retour sur investissement aurait été de USD 440 000. En optant, au contraire, pour une stratégie de market timing et en ratant ne serait-ce que 10 des meilleurs jours de négociation sur le marché des actions américaines au cours de la période, le gain serait tombé à USD 219 000.

Il s'agit d'un sérieux manque à gagner.

Cela ne veut pas dire que l'anticipation du marché est totalement dénuée d'intérêt. Cette stratégie peut fonctionner pour les investisseurs compétents et expérimentés, qui ont connu plusieurs cycles de marché, sont en mesure de comparer et d'analyser d'énormes volumes de données, ainsi que d'identifier les tendances du marché avant qu'elles ne soient très marquées.

Plus généralement, l'approche recommandée consiste à se référer à l'évolution historique: pour optimiser les chances de succès d'un investissement, il est préférable de constituer et de gérer un portefeuille diversifié.

De l'avis même du légendaire investisseur Peter Lynch: «Les investisseurs ont perdu beaucoup plus d'argent en se préparant aux corrections des cours ou en essayant de les anticiper que par les corrections elles-mêmes.»