ABONNEZ-VOUS À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Pour suivre nos actualités et nos analyses de marché

Terre d'Epargne
Comprendre la finance Anticiper les tendances de marché Gérer son patrimoine
Société

Idée reçue sur la finance responsable: seuls les gros actionnaires peuvent influencer les entreprises

Les fonds gérés de façon responsable peuvent peser sur les actes des entreprises.
Septembre 2021

Terre d'Epargne

Les actionnaires individuels ont peu de poids sur les actes et décisions des entreprises. En revanche, les fonds d’investissement responsable représentent beaucoup d’épargnants et à ce titre, ils sont nettement mieux entendus des managements des sociétés. Ils ont le pouvoir de faire évoluer les pratiques environnementales, sociales et de gouvernance des entreprises.

Dans une société, les actionnaires ont le pouvoir… mais ceux qui détiennent des participations importantes sont davantage écoutés par la direction générale que les minoritaires, souvent isolés. Seul, un investisseur soucieux de voir l’entreprise faire évoluer certaines de ses pratiques a en effet peu de poids.

Les fonds d’investissement responsable réunissent des milliers d’investisseurs isolés

Il y a quinze ans, les revendications de ces épargnants responsables trouvaient très peu d’écho. Aujourd’hui, l’offre d’investissement socialement responsable s’est considérablement développée. En septembre 2021, 751 fonds ont le label ISR, et pèsent 592 milliards d’euros (Source: ministère de l’Economie et des Finances). A la même date, 62 fonds revendiquent le label Greenfin, pour un encours de 17 milliards d’euros (source: ministère de la Transition écologique). Ces fonds responsables recueillent de plus en plus d’intérêt de la part des investisseurs, qui unissent leurs forces et leurs capitaux au sein de ces fonds.

Bien sûr, les fonds dits ISR ou Greenfin ne fonctionnent pas tous précisément selon les mêmes philosophies. Cependant, pour un grand nombre d’entre eux, l’ambition est la même: soutenir financièrement les entreprises responsables, et ignorer les autres.

Les gérants des fonds d’investissement responsables surveillent de près les critères ESG des entreprises

En premier lieu, les gérants de ces fonds opèrent une sélection sévère dans leurs investissements. Certains excluent d’emblée certains secteurs comme l’industrie du tabac, des armes ou des jeux. D’autres refusent catégoriquement d’acheter des parts de sociétés qui traitent les sujets environnementaux et sociaux par le mépris. D’autres encore acceptent d’investir dans des sociétés dont les notations ESG sont moyennes, mais qui affichent une ambition forte de redressement.

Leur action ne s’arrête pas là. Comme tous les gros investisseurs, les gérants des fonds responsables ont un accès régulier au management. En même temps qu’ils surveillent les ratios financiers, ils s’assurent que les indicateurs ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) sont en progression. En plus de cette approche régulière au plus près des sociétés, ils inspectent rigoureusement les notations ESG fournies par les agences spécialisées.

Leur intervention ne s’arrête pas là. Comme tous les actionnaires en ont le droit, les gérants de fonds responsables se rendent dans les assemblées générales. Non seulement ils font valoir leur droit de vote, mais certains utilisent a possibilité qui leur est donnée de déposer des résolutions lorsqu’un sujet les préoccupe.

La plupart des sociétés sont donc contraintes, aujourd’hui, de se soumettre aux exigences éthiques de l’ensemble des gérants de fonds, qui, réunis, fédèrent plusieurs millions d’investisseurs. Dans le cas contraire, elles risquent de perdre un carburant essentiel: le financement de leurs actionnaires.

L'essentiel à retenir

  • Seul, un actionnaire individuel remporte peu d’écho lorsqu’il demande à une société d’adopter un comportement plus éthique.
  • Lorsqu’il investit dans un fonds d’investissement responsable, il rejoint plusieurs milliers d’autres investisseurs qui unissent leurs exigences et leurs financements.
  • En leur nom, les gérants des fonds investissent dans des sociétés qui se comportent de façon responsable, et surveillent les critères ESG de près. Ils utilisent leur droit de vote pour influencer le management. 
Recevez les dernières actualités liées à la gestion de patrimoine S'abonner à la newsletter